16.jpg

 LE SERVICE D’IMAGERIE MEDICALE

Site géographique:
Centre Hospitalier de la Polynésie Française (site du TAAONE à PIRAE)

Niveau 0

Chef de service : Dr Caroline FEIDT

Cadre : Emmanuel BANIEL

PERSONNELS :

-7 médecins radiologues

-1 cadre

-27 manipulateurs

-7 secrétaires (prise de RDV,frappe compte rendus,…)

-2 ASH

-2 sous-régisseuses

 

ACTIVITES :

Quelques indicateurs pour l’année 2016 :

Plateau RAD (écho, radio conventionnelle) :

42 353 prestations

Nombre de SCANNER : 13 180

Nombre d’IRM : 6 348

Parmi toutes les prestations à visée diagnostique et interventionnelle réalisées en imagerie, le service d’imagerie effectue un travail conséquent de traitement de données depuis l’installation fin 2007 du PACS (Picture Archiving and Consulting System).

La mise en œuvre d’un nouveau PACS en 2015 a obligé le service à développer  une activité d’intégration de données d’imagerie médicales externes au CHPF et de gravage sur support informatique d’examens d’imagerie.

Ce travail informatique, en surcroît d’un traitement et d’une vérification des données, est assuré quotidiennement  par un des quatre  manipulateurs de l’équipe «  référents PACS ».

EQUIPEMENTS ET SALLES :

Le service dispose d’un   plateau technique polyvalent avec des équipements de dernière génération.

*** 3 salles de radiologie standard à capteur-plan

***2 échographes dont 1 spécialement dédié à la mammographie

***1 salle de radiologie numérisée pour les examens spéciaux (arthrographie, exploration urinaire,…)

*** 1 salle de radiologie interventionnelle et vasculaire dans laquelle sont, notamment, effectuées des dilatations de fistule artério-veineuse pour les patients d’hémodialyse mais également des examens plus complexes tels que des thrombéctomies cérébrales.

***1 IRM (1.5 Tesla) installée en 2014 qui est la seule IRM du territoire polynésien

***1 mammographe numérique en cours de commande. La tomosynthèse étant la dernière innovation technologique en matière de mammographie.

***2 scanners. Une augmentation de l’activité de 5% par an, est constatée depuis 2012.