9.jpg

Le bureau d'accueil est situé dans le hall d'entrée au niveau 1.
Il est ouvert du lundi au jeudi de 6h30 à 16h00, le vendredi de 06h30 à 14h30.


Afin de préparer votre admission au Centre hospitalier de la Polynésie française, certaines formalités administratives sont indispensables. Pour une hospitalisation, comme pour une consultation , vous devrez vous présenter à l'accueil des admissions afin de vous enregistrer.
Votre bonne identification est primordiale pour garantir la sécurité de vos soins. A l’hôpital, les professionnels qui s’occuperont de vous sont nombreux et doivent être certains de votre identité. Elle est également importante pour vous dispenser, selon votre situation individuelle, de payer la partie des soins qui est directement prise en charge par les organismes sociaux. 

 

Facilitez votre entrée : optez pour la pré-admission :


En amont de votre hospitalisation, il vous est demandé de constituer votre dossier administratif, notamment pour limiter le délai d'attente le jour de votre entrée à l'hôpital. Il s’agit de venir à l’hôpital, avant le jour de votre hospitalisation, pour constituer votre dossier : prise en charge ou non d'une partie des frais par la CPS, préparation du dossier médical...
La constitution préalable de votre dossier vous permet le jour de votre rendez-vous d’être dirigé directement vers le service qui vous prendra en charge. Cela vous permettra aussi de gagner du temps et d’éviter l’oubli à votre domicile de certaines pièces obligatoires qui pourrait remettre en cause votre hospitalisation.
Pour constituer votre dossier  présentez-vous :


•    Au niveau 1 :  bureau des admissions, parfois aussi appelé « bureau des entrées ».


A défaut d’admission préalable, vous devrez accomplir ces formalités le jour de votre hospitalisation, en vous présentant au minimum 30 minutes avant l’heure de votre rendez-vous et en tenant compte d'une éventuelle file d'attente en cas de forte affluence.


Des formalités administratives sont nécessaires pour la prise en charge de vos frais d’hospitalisation. Pour la majorité des patients, il s’agit des documents suivants :


•    une pièce d’identité avec photo : carte d’identité, passeport en cours de validité ou titre de séjour.
•    votre carte verte
•    votre carte de mutuelle ou complémentaire santé. Renseignez-vous, avant votre entrée à l’hôpital, auprès de votre mutuelle ou complémentaire santé pour connaître ce qui restera à votre charge.
•    un justificatif de domicile de moins de 3 mois : facture d'eau, d'électricité, de gaz ou de téléphone, quittance d'assurance, pour le logement quittance de loyer…
A défaut de disposer d’un des documents précédents, peuvent être acceptés :
•    à la place de votre carte verte, une attestation à jour.
•    à la place de votre carte de mutuelle,  une attestation.


Ces documents doivent être à jour et en cours de validité.


N’oubliez pas d’apporter les documents médicaux qui vous ont été demandés lors de la prise de rendez-vous.
Il peut s’agir par exemple :


•    d’une lettre du médecin traitant,
•    de radiographies et résultats d’examens,
•    d’ordonnances médicales en cours,
•    de votre carnet de santé (notamment pour les enfants),
•    de votre carnet de prise en charge en longue maladie ("Carnet rouge")
•    de votre carnet de maternité,
•    de votre carte de groupe sanguin…


Moyens de paiement


Pour payer votre facture avant de quitter l'hôpital, vous devez également vous munir d’un moyen de paiement (privilégiez la carte bancaire autant que possible, sinon chèque, voire espèces si le montant est inférieur à 30 000 XPF).
Ils vous serviront à payer votre « reste à charge » après déduction éventuelle de la part obligatoire payée par votre organisme social et la part complémentaire payée par votre mutuelle ou votre assurance.
Si vous ne bénéficiez d’aucune protection sociale vous devrez payer la totalité des frais d’hospitalisation. Une provision sur les frais peut vous être demandée avant votre hospitalisation. Si vos ressources ne vous permettent pas de payer ces frais vous devez vous présenter au service social qui vous aidera à régler votre situation