5.jpg

Etape 1- Inscription
Le don du sang est anonyme, ce qui veut dire que le donneur et le receveur ne peuvent pas se connaître. Mais l'identité du donneur doit être très précisément enregistrée, ce qui est indispensable pour assurer la traçabilité des dons, et pour garantir la bonne attribution de chaque produit en fonction des groupes sanguins.


Etape 2 – Questionnaire médical
Un questionnaire est rempli sur place avant le don, ainsi qu’une fiche de consentement éclairé attestant de la véracité des informations données.


Etape 3 – Entretien médical
Un entretien confidentiel avec un médecin permet d'identifier les situations qui pourraient empêcher le don, pour préserver la santé du donneur et pour assurer la sécurité du receveur des produits sanguins.


Etape 4 – Prélèvement
Une fois le donneur admis au don, il s'installe sur un lit de prélèvement disponible. Le prélèvement est réalisé par une infirmière qualifiée. Il dure une dizaine de minutes, et la quantité prélevée est comprise est entre 420 et 480 ml. Le matériel de prélèvement utilisé est stérile et à usage unique (aiguilles, tubes, poches). Donner son sang ne présente aucun risque.


Etape 5 – Collation
Après le don, une surveillance d’une quinzaine de minutes est nécessaire. Durant ce temps, une collation est servie, et c'est un moment privilégié de dialogue et d'échanges avec les autres donneurs et les professionnels du CTS.
Après le don
Il est recommandé de boire régulièrement de l’eau le jour du don, avant et après, et d’éviter les efforts physiques trop intenses (pas d’activités sportives).
Vous devez prévenir le CTS sans attendre dans les cas suivants :
- Si vous présentez des signes d’infection (fièvre, rhume…) dans les heures qui suivent votre don et jusqu’à 15 jours après,
- si vous avez oublié de signaler un élément
- et si vous souhaitez modifier une information donnée au médecin
La sécurité d’un malade peut en dépendre.

 

Restauration 3